Musique

Interview: l’année frénétique de Bastian Baker

Le chanteur suisse, actuellement en tournée mondiale en première partie de Shania Twain, retrouvera son public belge l’année prochaine !

L’auteur-compositeur suisse a été personnellement choisi par Shania Twain pour l’accompagner lors de sa tournée mondiale de 45 dates. L’ex-joueur de hockey continuera de monter sur les plus grandes scènes du monde durant les dernières dates de cette tournée triomphante qui s’achèvera en Australie au mois de décembre.

Ce fut une belle année pour Bastian Baker. Avec un nouvel album éponyme sorti pour la première fois aux Etats-Unis et au Royaume-Uni en octobre dernier, le chanteur part à la conquête de nouveaux territoires et à la rencontre de nouveaux fans.

L’annonce de ce troisième opus a été accompagnée par la sortie d’un troisième single. Après All Around Us et Love On Fire, Stay envahit les ondes radio ! La mannequin suisse Manuela Frey apparaît aux côtés du beau Baker dans le clip de ce troisième single.

Stay reflète le talent de Bastian Baker pour le mélange des styles musicaux comme la pop, rock, folk, country ou indie. Un mix qui fonctionne bien pour le chanteur puisque son album Tomorrow May Not Be Better paru en 2011 est certifié disque de platine.

Aujourd’hui, il annonce une nouvelle tournée européenne : Pregame Tour. C’est au Reflektor de Liège que le chanteur donne rendez-vous à ses fans belges le 15 mars prochain.

Lors de son passage en Europe avec Shania Twain, nous avons eu la chance de rencontrer Bastian Baker. Retrouvez son interview ci-dessous.


Tu fais la première partie de la tournée de Shania Twain depuis quelques mois. Peux-tu nous parler de ton expérience ?

C’est une expérience incroyable. Je connais Shania depuis bien longtemps et nous avons toujours eu une admiration envers le travail de l’autre. Partir en tournée ensemble semblait une suite logique. De plus, nous chantons aussi un duo ensemble tous les soirs ! C’est super fun.

Récemment, tu as visité l’Angleterre. Qu’est ce qui te plait le plus dans cette partie du monde ?

J’aime beaucoup la culture et aussi le fait que l’on puisse facilement se déplacer à pied. J’aime beaucoup la sensation d’être dans un pays différent chaque jour. C’est une énergie complètement différente des Etats-Unis où nous avons lancé la tournée.

Quel souvenir gardes-tu de cette tournée ?

Probablement le concert à Nashville. J’étais très excité à l’idée de chanter au Bridgestone Arena. J’ai grandi en jouant au hockey en Suisse, et le capitaine des Nashville Predators est un bon ami. J’ai assisté à beaucoup de matchs dans cette salle et là, c’était à mon tour de monter sur scène. De plus, Nashville est vraiment LA ville de la chanson, la capitale de la musique country. Pouvoir chanter dans cette ville, accompagné d’une légende comme Shania Twain, fût un moment inoubliable.

Que réserves-tu à tes fans pendant ta performance durant cette tournée ?

Je donne un concert acoustique de 30 minutes. J’aime beaucoup interagir avec le public tous les soirs. Je chante des chansons de mes 4 albums et aussi une reprise. Mes concerts sont très spontanés.

Quel est à la différence avec un concert où Bastien Baker est la tête d’affiche ?

Je suis normalement accompagné d’une troupe composée de 8 musiciens qui sont des amis à moi depuis plus de 10 ans. C’est un vrai concert de rock énergétique. J’aime beaucoup donner de longs concerts. J’admire Bruce Springsteen pour ses concerts de 3 heures.

Qu’est-ce que Shania Twain t’a transmis durant cette tournée ?

Le temps qu’elle consacre à parler avec ses fans est bluffant ! Je l’ai toujours admirée. Mais la façon dont elle retient l’attention du public avec une prestance de scène affirmée et un spectacle plein de surprises est juste incroyable !

Tu as sorti 3 singles cette année. Comment décrirais-tu tes derniers projets et où trouves-tu ton inspiration ?

C’est différent de ce que j’ai pu faire auparavant, surtout Stay qui est une chanson electro pop. Le mix de divers genres musicaux m’a toujours fasciné et c’est ce que reflète ce nouvel album. Il est composé de chansons mélangeant la pop, rock, folk, country ou encore indie. C’est un album qui défie les genres musicaux.

L’inspiration me vient de beaucoup de choses : mes propres expériences, les histoires que certaines personnes me racontent, des choses que je vois, qui me viennent à l’esprit ou je laisse libre cours à mon imagination.


Bastian Baker donnera le coup d’envoi de sa Pregame Tour au Reflektor de Liège le 15 mars prochain ! Les tickets sont en vente sur notre site.

Share post